L’échothérapie, traitement par ultrasons focalisés de haute intensité, se révèle un traitement efficace des adénofibromes du sein, tumeurs bénignes concernant environ 10 % des femmes (tous âges confondus). Utilisée pour traiter en douceur les nodules thyroïdiens, elle représente une véritable alternative à la chirurgie. Si l’on concentre les rayons du soleil avec une loupe, ils ne bruleront qu’à leur point exact de convergence. 

L'échothérapie est une nouvelle voie thérapeutique non invasive, qui consiste à utiliser des ultrasons de haute intensité pour une ablation très localisée sans dommages cutanés. Cette précision de traitement évite toute atteinte des tissus sains autour de la lésion. L'échothérapie est une technique qui permet simultanément de visualiser et de traiter une tumeur telle qu'un nodule thyroïdien ou un adénofibrome du sein sans incision et sans cicatrice.  Quand vous avez besoin de comprendre en détail,vous pouvez vérifier plus de lampe à polymériser dentaire sur www.athenadental.fr

 

 

Pour se débarrasser de cette grosseur, qui a des conséquences sur la respiration ou sur la voix, on la traite avec de l'iode radioactif ou par la chirurgie. Mais pour éviter de passer au bloc, on peut se tourner vers l’échothérapie. L’échothérapie associe deux catégories d’ultrasons que sont les ultrasons focalisés de haute intensité (HIFU) et les ultrasons traditionnellement utilisés en imagerie pour la réalisation d’échographies pour un traitement précis des tumeurs suivi en temps réel.

Mais ce n’est pas tout. Selon une étude britannique, la douleur présente avant traitement aurait complètement disparu chez 75 % des femmes traitées par échothérapie. Alternative intéressante, l'échothérapie offre un traitement rapide et totalement non invasif : sans incision ni cicatrice, ni hospitalisation, et sous simple anesthésie locale. 

Malgré ces bons résultats, seuls deux hôpitaux détiennent cette technologie en France. Et pour cause, l'échothérapie n'est pas remboursée par la Sécurité sociale. Le délai entre le marquage CE et le remboursement par la sécurité sociale est toujours assez long, et la France demande également des données économiques. L'échothérapie ne nécessite pas d'hospitalisation. Elle permet de reprendre ses activités dès la fin de la séance. Seuls de légers picotements ou une sensation de piqûre peuvent être ressentis. Le traitement étant individualisé, il est possible de le réaliser sous sédation consciente ou anesthésie locale. 

 

 

L’évaluation esthétique des implants et les agénésies des incisives latérales maxillaires