Le premier examen de ce genre, auquel l'ensemble des étudiants (Belges et étrangers) seront soumis, aura lieu le 8 septembre 2017, dans un centre d'examen unique, à Bruxelles. Autrement dit, prévoyez d'ores et déjà une escapade vers la capitale belge ce jour-là : seuls les étudiants ayant obtenu le précieux sésame pourront effectivement s'inscrire dans une université en médecine et dentaire. Vous pouvez bien comprendre plus de micro moteur dentaire sur www.athenadental.fr

La sélection se fera sous la forme d’une épreuve écrite en deux parties : la première est intitulée « connaissance et compréhension des matières scientifiques ». Les candidats seront testés sur leurs acquis en biologie, chimie, physique et mathématiques. La seconde partie, intitulée « communication et analyse critique de l’information », évaluera dans un premier temps les capacités de raisonnement, d’analyse, d’intégration, de synthèse, d’argumentation, de critique.

À partir de la rentrée 2018, le gouvernement belge précise qu'il pourra organiser cet examen d'entrée de manière décentralisée, dans chaque université proposant les deux filières. De même, à partir de 2018, deux sessions d'examen pourront être proposées, l'une début juillet et l'autre entre le 15 août et le 15 septembre.

Les étudiants devront préciser dans quelle université de la Fédération Wallonie-Bruxelles ils souhaitent suivre les cours de première année, en cas de réussite. Les étudiants non-résidents devront également s’inscrire dans l’université de leur choix et accomplir toutes les démarches nécessaires dans les délais prescrits. 

Pour réussir l'examen, le candidat doit obtenir une moyenne d'au moins 10/20 pour chaque partie, avec un minimum de 8/20 pour chaque matière. Un point important. Dominique Vanpee, président du Collège des doyens de médecine de la communauté française de Belgique et doyen de la faculté de médecine de l'Université catholique de Louvain, insiste sur le fait qu'il s'agit "d'un examen et non d'un concours". Dès lors, "tous les étudiants réunissant les conditions" listées ci-dessus seront admis, fait savoir Dominique Vanpee.

Les inscriptions se feront sur une plate-forme informatique, l'ARES (Académie de recherche et d'enseignement supérieur), et seront ouvertes "dans le courant du mois de juin jusqu'au 1er août 2017". Le coût de l’inscription est de 30 euros. Il est intégralement remboursé si l’étudiant passe l’examen ou s’il annule son inscription plus de trois jours ouvrables avant sa tenue. 

 

L’efficacité du fil dentaire remise en question