Une gencive qui saigne lors du brossage peut signifier une gingivite. La cavité buccale compte des millions de bactéries qui, combinées aux restes alimentaires, forment une pellicule jaunâtre sur les dents, appelée la plaque dentaire. Comme elle n’est pas très visible, la plupart des gens ne l’éliminent pas lors du brossage, ce qui peut mener à une réaction inflammatoire : rougeur, gonflement et sensibilité gingivale (comme le saignement au brossage).  Le matériel dentaire est dispensable pour les dentistes, et le stérilisation autoclave est le plus important. 

Une gingivite est causée par l’accumulation de plaque dentaire sur les gencives. La plaque dentaire contient de nombreuses bactéries causant la gingivite et la carie. Si elle n’est pas retirée adéquatement, la plaque dentaire se durcit, et devient du tartre. La gencive prend alors une teinte rougeâtre et peut saigner lors du brossage. Une parodontite est souvent considérée comme l’évolution d’une gingivite. 

 

La plaque dentaire est aussi en mesure d’absorber les minéraux de la salive, formant ainsi le tartre. Ce tartre se dépose non seulement sur, mais également au-dessous de la gencive. Seul un dentiste ou un parodontologue est en mesure d’effectuer le détartrage. Les dépôts bactériens se trouvant dans la plaque dentaire peuvent occasionner une inflammation, nommée gingivite, dont les symptômes sont une gencive rougeâtre, gonflée, saignant facilement au toucher, comme lors du brossage ou de la prise d’aliments. 

 

La parodontite est reconnaissable à l’aspect rougeâtre et gonflé de la gencive ainsi que l’apparition de saignements. Si la parodontite est avancée, une mauvaise haleine persistante peut survenir et par le fait même que la gencive se rétracte, les dents semblent plus longues. Chez les fumeurs, ces signes peuvent ne pas être aussi évidents à cause de l'action de la nicotine sur les petits vaisseaux.

 

Le retrait de l’accumulation de tartre par un dentiste ou un hygiéniste peut stopper la progression d’une gingivite. L’utilisation d’un rince-bouche peut être conseillé après le brossage et l’utilisation de la soie dentaire. Quant à la parodontite, puisque celle-ci n’est pas réversible, son traitement vise davantage la restauration des tissus du parodonte. Chaque parodontite est différente, selon la condition du patient. Certains cas nécessitent un traitement chirurgical, tandis que d’autres cas requièrent la prise d’antibiotiques. 

 

La plaque dentaire : une ennemie de vos dents