À l'occasion de la Journée mondiale des accidents vasculaires cérébraux, prévue le samedi 29 octobre 2016, l'Union française pour la santé bucco-dentaire tient à rappeler que le risque d'AVC est accentué par une mauvaise hygiène bucco-dentaire. En effet, une étude américano-japonaise menée en février 2016 par des chercheurs de l'université de Louisville (États-Unis) a révélé qu'une bactérie présente dans la bouche pourrait favoriser les AVC hémorragiques. Vous pouvez bien comprendre plus de lampe blanchiment dentaire sur www.athenadental.fr

Si vous appuyez sur vos yeux fermés, votre rythme cardiaque ralentira (bradycardie), car ce simple geste envoie une information de modération cardiaque au nerf vague : c’est ce qu’on appelle le réflexe oculo-cardiaque. Or, la cornée et les dents du haut et du bas sont innervées par le même nerf, le nerf trijumeau. Il modère le rythme cardiaque via l’œil et l’augmente via le contact dentaire. Donc si vous souffrez de bruxisme, le serrage involontaire mais soutenu des dents peut entraîner une augmentation du rythme cardiaque (tachycardie).

 

Par ailleurs, l’UFSBD précise à nouveau que d’autres maladies chroniques de longue durée comme des maladies cardiovasculaires ou le diabète ont aussi une interaction avec les pathologies dentaires et une hygiène bucco-dentaire non optimale. Ces liens sont étroits et bidirectionnels (la mauvaise santé bucco-dentaire majore ces maladies chroniques qui, elles, peuvent aussi affecter la santé des dents et des gencives).

 

Cette bactérie est de type streptococcus mutant et est contenue dans la salive. Ces molécules inflammatoires passent dans le sang et influencent l'aggravation de certaines maladies. Cette bactérie peut donc se fixer aux vaisseaux et favoriser les risques de rupture d'anévrisme. D'autres maladies chroniques de longue durée, de type cardiovasculaire ou diabète, ont aussi une interaction avec les pathologies dentaires et une hygiène bucco-dentaire non optimale.

 

Il en a de très nombreuses ! Le bruxisme appartient aux dysfonctions de l’articulation temporo-mandibulaire (DTM) et ces DTM peuvent avoir des conséquences sur tout le corps et provoquer des troubles cardiaques donc, mais aussi des troubles auditifs (acouphènes), des vertiges, des troubles du comportement alimentaire, des migraines ou encore des douleurs au cou et au dos. Des cas de fibromyalgie et de syndrome de fatigue extrême pourraient aussi avoir des causes dentaires.

 

 

Adopter de bonnes résolutions à l’occasion de la journée mondiale de la Santé Bucco-Dentaire