La malocclusion dentaire est une pathologie qui se traduit par une inadéquation des dents et/ou des machoîres entre elles, ce qui perturbe considérablement la fonction musculaire des mâchoires, créé de graves problèmes jusqu'à: douleurs intenses et discontinues s'aggravant au mouvement, difficulté à fermer la bouche et serrer les dents, manque de place pour la langue, problèmes respiratoires (difficulté respiratoire et respiration buccale), graves problèmes posturaux au point de ne pouvoir trouver de position de repos pour la mâchoire et aussi pour tout le corps, faiblesse, épusisement, stress intense, dépression, insomnie, tachycardie et problèmes cardiaques, problème de motricité, idées suicidaires, etc.  Vous pouvez vérifier plus de stérilisateur dentaire sur outil dentiste

Un scanner ou une IRM de l’os temporal permettent de préciser la nature des lésions de l’ATM. La plupart du temps, les thérapeutes ne pressentent pas l’origine de toutes ces souffrances. Pourtant, tout a une cause, rien n’arrive par hasard. Cette petite articulation qu’est l’ ATM a des répercutions sur la valve iléo-cæcaleles ostéopathes le savent bien. Cette valve s’ouvre et se ferme. Elle empêche les déchets de contaminer l’intestin grêle. 

 

On parle de malocclusion lorsqu’on dénote un des problèmes ci-haut mentionnés ou que les dents supérieures ne s’insèrent pas correctement par rapport aux dents inférieures. Les dents croches ou mal positionnées sont un problème de malocclusion fréquente, mais le manque d’espace dans la bouche est un autre problème qu’on rencontre souvent. Ce manque d’espace peut causer des déplacements non désirés au niveau des dents, comme du chevauchement et des rotations.  

 

Les glandes salivaires font office d’émonctoires, suppléant au foie et au reins. Il est possible de retrouver des traces de« mercure » en analysant la salive. Cette salive toxique peut être à l’origine de gingivite ou de détérioration des dents qui peuvent être « sciées » au collet. Cliquettements des mâchoires, crépitements, douleurs mandibulaires, infections à répétition, névralgies d’Arnold, du tri-jumeau, sont autant de signes qui doivent pousser celui qui en souffre, à consulter un spécialiste. La mandibule se déforme, et petit à petit les répercutions se font sentir à distance. L’atlas, l’axis se dévient de leur axe, les os temporaux, occipitaux tentent de s’adapter.

 

Decoder le langage de nos dents pour mieux les soigner