La grande majorité d’entre eux prétendent que les « infections focales » sont une tromperie et font partie du passé. Nous discuterons à travers cette observation les manifestations bucco-dentaires de cette connectivite qui sont loin d’être rares mais souvent négligées par les cliniciens malgré leur retentissement fonctionnel majeur. Il convient de surveiller régulièrement l’état bucco-dentaire chez tout patient sclérodermique afin de diagnostiquer précocement ces atteintes. Diagnostiquées à un stade tardif les complications bucco-dentaires de la sclérodermie seront très difficiles à traiter. Quand vous souhaitez savoir beaucoup, vous pouvez chercher plus de Turbine dentaire sur www.athenadental.fr

Il est scientifiquement reconnu que 90% des molaires supérieures possèdent un quatrième canal dans la racine mésio-buccale. Pourtant, l’odontologie officielle considère jusqu’à ce jour qu’une telle molaire soit parfaitement traitée dès que trois canaux sont correctement obturés. Cela signifie que, jusqu’à lors on doit considérer 90% des molaires supérieures dévitalisées comme des porteurs massifs de bactéries et de toxines même si elles sont parfaitement bien obturées et que le contrôle radiologique soit sans soupçon.

 

Son diagnostic est principalement clinique et ne pose pas de problèmes en dehors des formes exceptionnelles sans atteinte cutanée dites « sine scleroderma ». Selon l'extension de la sclérose cutanée on distingue deux grands types de SS: les SS limitées où l'atteinte cutanée se limite aux extrémités de membres et les SS diffuses plus graves avec une atteinte tronculaire et proximale des racines de membres.

 

La jurisprudence l’oblige à établir un diagnostic et une « indication médicale » pour une extraction éventuelle. De nombreux jugements ont été défavorables aux dentistes holistiques puisque les experts ont rejeté comme « scientifiquement non reconnu » les diagnostics de pathogénie basés sur des tests bioénergétiques et leur seul critère d’expertise reste la radio retroalvéolaire. Toute intervention chirurgicale dentaire effectuée sans indication médicale fondée sur des bases scientifiquement reconnues est considérée comme coup et blessure volontaire.

 

Ceux qui malgré ces menaces ne veulent renoncer à un assainissement chirurgical et invasif des champs perturbateurs dentaires et qui ne veulent pas se contenter avec des soins purement correctifs et palliatifs, sont obligés de se servir uniquement de méthodes cliniquement approuvées. Une de ces méthodes est le Chaiside-Test (TOPAS), un test semi quantitatif qui a reçu récemment son homologation européenne EU/CE.

 

Qu'est-ce qui pourrait causer le grincement des dents?